technique du covering

Partager l'article

Pour habiller leur véhicule de société, il y a ceux qui préfèrent rester discrets, avec un petit texte en adhésif découpé, et il y a ceux qui veulent que ça en jette, être vus et reconnus dans leurs déplacements. Pour cela, on leur propose de recouvrir partiellement ou entièrement le véhicule d’un aplat ou d’un visuel imprimé, c’est le covering.

Le covering nécessitant des techniques de pose particulières, nous avons pensé qu’il méritait bien qu’on lui consacre un article. Bien que pas recouvert entièrement, nous avons choisi le véhicule de Jean-Loup Martineau pour illustrer nos propos.

Comme toutes les décorations, cela commence par une maquette réalisée chez nous et présentée au client. Une fois celle-ci validée, le travail en atelier peut commencer.

Suivant les fichiers relatifs à la maquette, respectant formats et références de couleurs, les adhésifs sont préparés. On utilisera du standard découpé à la forme pour les textes et les éléments rapportés, et du coulé conformable pour épouser au mieux les formes du véhicule.

Après un nettoyage précis et méticuleux du véhicule, Stéphanie peut enfin s’attaquer à la décoration. La technique du covering sera utilisée pour l’arrière du véhicule. Il faut commencer par présenter le vinyl et le maintenir en place conformément à la maquette. Une amorce est ensuite réalisée, il s’agit de partir sur une bonne base, avec un adhésif bien tendu et bien positionné.

Une fois l’amorce réalisée, il faut faire en sorte que l’adhésif reste tendu afin de faciliter la pose. L’avantage de l’adhésif coulé est qu’il se déforme, s’étire lorsqu’on le chauffe (à peu près 50°C), ce qui facilite son application dans les creux du véhicule. On dit qu’il est thermoformable.

Pour s’assurer d’une bonne tenue de la déco à ces endroits et aider à la polymérisation, il est conseillé de re-chauffer l’ensemble à 80°C, à l’aide d’un décapeur thermique. Quand l’aplat est collé, il faut maintenant procéder aux coupes. C’est une étape des plus délicates car si une coupe est ratée, cela peut nuire au résultat final, c’est un travail minutieux de finitions.

Le plus compliqué étant fait, il reste à poser les kits adhésifs préparés à l’avance, toujours en respectant scrupuleusement la maquette. Les textes et autres éléments constituant la décoration sont positionnés, puis collés. Et certaines fois, franchement, c’est un peu sportif pour notre Steph qui n’est plus si jeune que ça !!! 

véhicule martineau JL Et voilà, après quelques heures de travail,…. de la patience,…de l’endurance…. le véhicule de M. Martineau est terminé. C’est un semi-covering car comme je l’ai dit plus haut, il n’est pas entièrement recouvert, mais certains choisissent de faire un recouvrement global de leur véhicule, un total-covering. La technique est la même, tout dépend des goûts  !!!

Partager l'article